Jardinière de rêve

      « Et le bilan de la trentaine? » Je suis dans la cuisine d’un ami. On est en train de préparer un bon dîner tout en discutant et sa question me prend de court. Je m’arrête de couper les carottes, que répondre? Je fabrique une réponse à la hâte tout en essayant de réfléchir à ce qu’est vraiment mon bilan « Ce sont de belles années qui s’annoncent, avec beaucoup de réalisations en vue je l’espère et blablabla… ». Mais je quitte sa maison avec cette question qui tourne encore et encore dans ma tête.

        Aux yeux de la société mon bilan est nul: je ne me suis pas mariée, je n’ai pas d’enfants, je n’ai pas acheté de maison, ni de tondeuse à gazon et j’ai même récemment vendu  ma voiture et démissionné de mon emploi! Ce bilan n’est pas négatif non plus: je ne suis pas divorcée, ni mère célibataire, ni endettée et plutôt en bonne santé. En fait, je me rends compte que pas envie de faire un bilan à 30 ans.

   Car à la veille de mes 30 ans, il s’est passé quelque chose de formidable. J’ai soudain été prise d’une puissante envie de vivre, de vivre vraiment. J’ai eu l’irrésistible besoin de stopper tous mes efforts pour entrer dans les cases toute faites de la société. J’ai décidé de mettre ma tête à l’écoute de mon cœur. Et de laisser ce dernier me guider pour trouver ma place dans le monde.

         Ca n’est pas évident d’écouter mon cœur dans cette société ou FAIRE et AVOIR règnent en maîtres dans toutes les têtes. Sur le chemin de Compostelle ça me paraissait plus simple. En effet,  il n’y avait qu’une chose à FAIRE: marcher. Et il y avait peu de choses à AVOIR pour que mon sac ne soit pas trop lourd. Du coup, je pouvais me concentrer sur ETRE. Ha! Que c’est bon de se sentir ETRE, là, maintenant, toute entière. Et lorsque je me suis sentie ETRE, j’ai pu entendre jusqu’aux murmures de mon propre cœur, si peu habitué à être écouté.

coeur

         Cela dit, il y a bien des gens qui savent écouter la boussole de leurs cœurs. Et ils n’ont pas tous passé des mois et des mois à marcher. Comment font-ils ou comment ont-ils fait? Et bien c’est très simple ils se sont autorisé à rêver! Si, si! Je suis formelle, dans tous les domaines le rêve est un moteur puissant. Dans une entreprise on appelle ça « la vision » et les grands hommes et grandes femmes l’ont tout simplement nommé « un rêve ». Martin Luther King a fait un rêve, il l’a bien dit. Oscar Wilde, lui, conseille même de rêver grand. Dans beaucoup de livres de développement personnel il est question de développer son rêve. Un rêve immense, même un peu fou, pourquoi pas! Le but n’est pas d’atteindre le rêve, ni de le réaliser à 100%. Mais de générer en nous, consciemment et inconsciemment, assez d’énergie pour s’en approcher.

« La sagesse c’est d’avoir des rêves suffisamment grands pour ne pas les perdre de vue lorsqu’on les poursuit. » Oscar Wilde

    Pour l’instant mon rêve ressemble plutôt un puzzle avec des pièces parfois claires, lumineuses et d’autres plus floues, ou plus sombres. Mais petit à petit il prend forme. Je le sais et je le sens car il y a plus de joie en moi et aussi plus de questions. J’ai plus d’idées positives et créatives qui parfois me distraient de mon rêve. Et il y a aussi beaucoup de petits projets, d’envies et surtout d’énergie que j’apprends doucement à canaliser. C’est ainsi qu’à l’aube de mes 30 ans j’ai décidé de devenir jardinière de mon propre rêve. J’ai choisi de le faire pousser et de l’entretenir. Ainsi à 60 ans je pourrais célébrer un beau bilan!

Dream.jpg

3 réflexions au sujet de « Jardinière de rêve »

  1. Ping : Jardinière de rêve – musnadjia423wordpress

  2. Salut Maïthé,

    c’est un beau texte comme j’aime les lire. Je me reconnais bien dans ce que tu écris alors, c’est bon de le lire. A chaque fois que je lis ce genre d’écrit, je me dis que je ne me trompe pas. Pour moi, le bilan est dans 10 ans…Mais je sais déjà qu’il est positif. J’ai attendu pour marcher vers mon (un de mes rêves). Au début, je ne savais pas que je marchais vers lui. Ensuite, je savais où il était, n’avais pas les moyens d’y aller mais savais que son temps viendrait. Et aujourd’hui, je sais que j’en suis proche et qu’il y a sûrement plein d’autres rêves enfouis en moi qui n’attendent que la réalisation d’un d’eux pour enfin émerger…La vie est un rêve à atteindre, faite elle-même de pleins de rêves. C’est ça qui est beau dans la vie. Je t’embrasse et te souhaitant bonne réalisation de ton rêve actuel : prendre des cours d’écriture à la campagne, je crois ?

    Cécile

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s