Inspiration musicale

Petit texte inspiré  par le duo Belem. Je l’ai écrit en écoutant  leur concert devant les douves du château des Ducs de Bretagne, à Nantes la semaine dernière. Entendez-vous leur musique?

Il y en a qui vivent leur rêve.Belem II

 

Ils le partagent entre eux.

Ils l’offrent au monde.

 

Ce soir 2 artistes, des musiciens.

 

Ils sont partenaires.

À la vie, comme à la scène.

 

Quand ils jouent, un lien se tisse entre eux

Et tout à coup des images fusent,

Des couleurs valsent et tourbillonnent.

 

Ils vivent leur rêve, ils partagent leur rêve.

On dirait parfois un tango moderne, une valse rapide ou une musique de film.

 

Il y a de l’harmonie, des regards,

Du rythme, de la complicité,

Des chromatiques, des intentions,

Des sourires.

 

Il y a de la beauté et ça fait rêver.

 

Il la regarde, il joue très vite, il se tend.

Elle est fière, elle est concentrée, elle sait ce qu’elle fait.

L’intensité augmente, sans la quitter du regard il se lève et lui tourne autour.

Elle joue, elle s’en fout, c’est à son goût, elle le connaît.

C’est pour lui qu’elle l’a composé.

 

Puis elle ouvre les yeux, son poignet se fait souple,

Son archet passe du staccato à de douces envolées.

Il se calme, il se rassoie. Ils terminent le voyage assis.

 

Mimétisme des corps qui se balancent.

Puis rien. C’est le silence.

 

Bravo! C’était intense! Bravo! C’était beau!

 

Elle avec son archet, prolongement de sa main.

Lui avec son sourire en accordéon.

 

Un couple d’artiste,

Pas triste!

Publicités

P comme… Peur, Paralysée, Passage

Il y a des Peurs qui Paralysent. Ça vous Prend là (au ventre ou à la gorge) et Plus rien ne semble Possible. C’est un Passage obligé lorsque l’on entreprend quelque chose de nouveau. C’est important de ne Pas s’arrêter pour si Peu.

Il y a quelques temps une amie m’a Partagé une Photo d’un tag Parisien qui suggérait l’idée de devenir l’épouvantail de ses Peurs.
IMG_3578[1]

« Et je devins l’épouvantail de mes peurs »

Deux semaines plus tard me voici la boule au ventre et en pleine crise de remise de doute: « Mais que suis-je en train de faire? Est ce le bon choix?… ». Il se trouve que mon année sabbatique touche bientôt à sa fin. Et si je voyage encore en ce moment, je suis aussi sensée préparer activement ma nouvelle vie. Sauf que, lorsque la Peur tente de me Paralyser c’est Pas évident de rester Positive et de ne pas sombrer dans la Passivité défaitiste.
Heureusement, je sais par expérience que c’est un Passage obligé. Ça n’est ni bon signe, ni mauvais signe c’est juste la Peur de l’inconnu, de incontrôlé. J’avais ressenti exactement les mêmes émotions lorsque j’hésitais à poser ma démission, il y a un an.  Alors j’essaie de devenir moi aussi l’épouvantail de mes Peurs . Et surtout, surtout, je continue mon chemin. De toute façon, après quelques jours au niveau -10 des énergies positives, je commence à ressembler à un épouvantail assez effrayant pour effectivement faire Peur à mes Peurs!
Depuis bientôt 3 semaines je voyage sur la côté Atlantique française et je rencontre des gens actifs dans les domaines qui m’intéressent. Ça me donne Pleins de Pistes et aussi de nouveau contacts dans la ville où je m’installerai bientôt .
Vous n’avez plus d’étiquette, Mais vous avez un ticket
  Tama J.Kieves dans son livre  This Time I dance
Pour rester Positive, le top du top c’est de Pouvoir Partager avec un ou une amie dans la même Position. Comme en ce moment je ne connais Personne dans cette situation, je n’ai encore rien trouver de mieux que Parler, me dépenser Physiquement et me nourrir de lectures insPirantes.
Ca vaut le coup de Poser un Pas de Plus vers des Possibles Positifs!
DSC_0220
 
>>> Et vous comment faites vous pour gérer le trac avant la mise en œuvre d’un projet qui vous pousse hors de votre zone de confort ? N’hésitez pas à partager vos conseils et techniques via les commentaires!

P like…Panic, Paralysed, Passage

There are some fears which provokes internal Panic state and Paralyses. It takes you there (in the belly or in the throat) and nothing seems Possible anymore. It is like a rite of Passage on the way of anyone taking a new path of life. And it is important to not stop for so little (no matter how big it seems!).

Few weeks ago a friend shared to me a Picture of a Parisian tag which suggests to become the scarecrow of our fears.
IMG_3578[1]

« And I became the scarecrow of my fears »

Two weeks latter here I am: with a nagging pit in my stomach. And my head is asking all kind of dangerous questions such as »What on hearth am I doing? Is that a good idea?… » Indeed, my sabbatical year is reaching its end. I am still travelling, also I am supposed to Prepare actively my next step, my new life. And it is a real challenge to stay Positive when Panic is invading me to the point I feel sometimes Paralysed and tempted to remain Passive.
Fortunately, I know by experience that this is a Passage way. It is neither bad sign, neither good sing. It is simply the fear of the unknown and the uncontrolled. I felt exactly the same way a year ago, when I was thinking of quitting my job. Therefore I am currently trying to become the scarecrow of my fears. And above all, I continue my way. In any case, after few days spent at level -10 of the Positivity scale, I start to really look like a scarecrow scary enough to scare my own fears!
Since almost 3 weeks I am travelling on the french Atlantic coast and I am meeting people who are working in the fields I am interested in. It is the occasion to receive loads of new leads about how to start and also it is a good way to fill my phone with new contacts and even contacts of my nez contacts which are leaving where I want to settle in Septembre.
You no longer have a label, But you have a ticket
Tama J.Kieves in This Time I dance
To remain Positive, the best of the best  is the Possibility to share with a friend in the same situation. As currently I don’t know anyone in my Position, I keep Predominantly talking to any good ear, I spend my Physical energy by Practising sport and I Provide inspiring reading to my mind.
It is worth Putting one more Print on my way to the Positive Possibles futures!
DSC_0220
>>> What about you? How do you deal with the natural anxiety which comes just before he start of a project out of your confort zone? Don’t hesitate to share your strategy in the comments!

Je médite dans le jardin

Et non, je n’ai pas disparu de la circulation!

Il est vrai que depuis mon retour d’Argentine je n’ai pas publié grand chose sur mon blog. C’est que prendre une année sabbatique peut s’avérer plus intense qu’on ne le pense. Ces derniers mois toute mon énergie a été accaparée par bien des activités et je n’ai pas pris le temps de partager mes pensées, expériences et découvertes.

Alors me voici, en train de méditer dans le jardin sur mes expériences et aventures de cette année.

A bientôt avec de nouveau articles tout frais!

DSC_0693

Meditation in the graden

I haven’t vanished, I am still alive !

It is true, since I came back from Argentina I haven’t published much on my blog. This is because a sabbatical year sometimes turns out more intense than we tend to imagine. Theses last months I mobilized all my energy in many activities and I haven’t took the  time to share my thought, experiences and discoveries.

So here I am, in the garden, meditating over all my experiences of this year.

Bear with me, I will publish soon few freshly written articles!DSC_0693